Tout savoir sur la cheminée électrique
cheminee-electrique-1.jpgcheminee-electrique-2.jpgcheminee-electrique-5.jpgcheminee-electrique-6.jpg

Cheminée électrique

Cheminée électrique

Les saisons se suivent, mais ne se ressemblent pas. Certaines demandent de se rafraîchir, d’autres de se réchauffer. C’est pour cela que le ventilateur et le climatiseur s’adaptent aux saisons dites chaudes, tandis que les cheminées, comme la cheminée électrique, et certains ventilateurs à effet calorifique se prêtent bien au chauffage pendant les saisons dites froides. Ceci étant, cette deuxième classe d’appareils est primordiale pour les périodes rigoureuses de l’année. Car en hiver, qui est une saison plus ou moins rude selon les années et selon les zones d’habitation, les vents et la tombée de la neige intensifient encore plus le froid. Pour répondre au besoin de se réchauffer face au froid, les cheminées ont été créées. De la cheminée classique fonctionnant grâce à la consumation du bois à la cheminée au fioul, il existe de nombreux modèles de cheminées. Afin d’optimiser l’utilisation et la praticité de la cheminée, une nouvelle forme de cheminée à consommation électrique a vu le jour. Et pour cause, la cheminée électrique semble être une bonne alternative face à la cheminée classique, au gaz ou au bioéthanol qui sont plus contraignantes dans leur utilisation et source de grands dégâts. Avec la cheminée électrique, il n’est plus nécessaire de faire le tubage, le ramonage et de se munir d’accessoires de cheminée tels que le chapeau de cheminée.

Le fonctionnement de la cheminée électrique

Comme tout appareil fonctionnant à base d’énergie électrique, la cheminée électrique est dotée d’un câble d’alimentation et d’un système de mise en marche ou d’arrêt. Elle se branche donc sur un courant de secteur 220 volts ou 230 volts. Certains modèles sont dotés de télécommande permettant d’éteindre et d’allumer les flammes virtuelles qui donnent l’illusion d’être réelles, grâce à des ampoules LED. De plus, un système d’arrêt automatique en cas d’oubli ou de surchauffe est possible grâce à l’incorporation d’une thermosécurité.

La cheminée électrique fonctionne de deux manières : le mode de chauffage et celui d’allumage/extinction des flammes. Dans le premier cas, il s’agit de mettre en marche le fonctionnement du chauffage, d’irradier la pièce avec de la chaleur. Dans le second cas, il s’agit de la mise en marche des flammes. La cheminée ne consomme que très peu d’énergie si seules les flammes sont mises en marche, contrairement à tout autre type de cheminée.

Les modèles de cheminée électrique

Les cheminées de types électriques sont déclinées en différents modèles. Certaines sont à poser et d’autres se fixent au mur. Dans ce cas dernier cas, on parle de cheminée électrique encastrable. Certains modèles sont mobiles et sont donc équipés de petites roues qui permettent d’avoir une cheminée portative que l’on peut installer dans différentes pièces de la maison. Deux autres types de cheminée sont en concurrence avec la cheminée électrique : la cheminée à gaz et la cheminée au bioéthanol. Qu’est-ce qui marque la différence entre la cheminée de type électrique et les deux autres types de cheminée? La consommation. Dans le cas de la cheminée à gaz, par exemple, la mise en marche des flammes entraine une consommation du gaz.

Ce qui n’est pas le cas avec le modèle électrique qui dans les mêmes conditions ne consomme presque rien (en mode flamme, la consommation est de 22 watts). De plus, le refroidissement de ce type de cheminée est possible grâce au radiateur cheminée électrique. La différence entre une cheminée au bioéthanol et celle électrique, par exemple, est que cette dernière n’est pas à risque puisqu’elle n’utilise pas d’alcool, ne nécessite ni le stockage de combustible, ni l’achat de bioéthanol. Généralement, les cheminées électriques sont livrées déjà montées. Par contre, pour un modèle à encastrer, il est nécessaire de faire quelques petits travaux.

La cheminée électrique chauffe-t-elle adéquatement et consomme-t-elle beaucoup? Au même titre qu’une autre, mais son chauffage est surtout un chauffage d’appoint. Elle consomme de l’énergie à hauteur de 1000 à 2000 watts. Pour optimiser son chauffage, on peut l’accompagner avec un autre appareil de chauffage.